Réinventer la pédagogie en période de confinement, l’expérience de l’ESVE

Le confinement actuellement en vigueur, lié à la pandémie de coronavirus, oblige les écoles supérieures à revoir leurs méthodes d’enseignement pour permettre aux étudiants de continuer à suivre leurs cours depuis chez eux. Cette crise pousse à l’innovation et va au-delà d’une simple transposition des enseignements sur des plateformes en ligne. Notre responsable pédagogique, Amine Benabid revient sur les étapes de ce changement.

Une première expérimentation pendant les grèves de décembre 2019

Au début de mois de décembre 2019, dès les premiersles signes d’une grève pouvant durer de nombreuses semaines, la question de la continuité pédagogique s’est immédiatement posée. La solution envisagée par Amine Benabid pour faire face à l’urgence, a été Moodle, un logiciel qu’il connaissait déjà :

« Personnellement, j’ai toujours pensé que le e-learning devait être un mixte entre synchrone (direct) et asynchrone (différé) et comme je suis un adepte et un praticien de l’outil Moodle depuis 2004, j’ai proposé cette solution pour l’ESVE. »

L’école a finalement décidé d’expérimenter une double solution en associant Moodle avec un outil de visioconférence : Saba représentant 80 % des cours dispensés. Ce choix a été motivé par une volonté de personnaliser les solutions plutôt que de se retrouver contraint par la technologie choisie. Pendant la période des grèves, ce sont principalement les étudiants de première année qui ont profité de ce système, les « deuxième année » étant en stage en dehors de quelques alternants.

Les épreuves des BTS blancs programmées à l’issue des grèves ont été l’occasion de mesurer les résultats de l’enseignement à distance proposé par l’ESVE. Si les outils d’enseignement asynchrone ont présenté un réel potentiel, la visioconférence quant à elle n’a pas réussie à proposer la même qualité de transmission de savoir qu’un cours en présentiel. Néanmoins, au regard du peu de temps dont nous disposions pour mettre en place les cours à distance, l’expérience présentait des pistes intéressantes à explorer.

Des améliorations déployées depuis le début du confinement

L’annonce de la fermeture des établissements scolaires puis d’un confinement pour faire face à l’épidémie de Covid-19 nous ont amenés à adapter une nouvelle fois nos cursus à la situation. L’école devait donc une fois encore déployer une solution rapidement mais cette fois, en tirant profit de l’expérience précédente.

La priorité a donc été donnée aux cours via Moodle. La visioconférence n’intervenant qu’en renfort quand nécessaire.

La recette repose sur une approche pédagogique axée originalité et variété ainsi que sur un tutorat social poussé. Les parcours sont séquencés en jours avec l’obligation d’un point d’échange enseignant-groupe quotidien en visioconférence ainsi que par un suivi asynchrone via des forums. Aux heures qui correspondent habituellement au cours habituel en « face à face », les étudiants se connectent à Moodle, retrouvent un module de cours dédié dans lequel se trouve une icône « visioconférence ». Ils retrouvent leur enseignant en ligne et en direct pendant une partie de la séance. Mais cet échange ne dure pas l’intégralité du cours. Il permet de faire le point, de découvrir une nouvelle notion ou d’en expliciter des anciennes. Il permet aussi à l’enseignant de donner des consignes pour le travail à réaliser.

Une fois la rencontre finie, les étudiants retrouvent les ressources sur Moodle en asynchrone. Cela peut être une leçon à lire, un film à visionner, des exercices à rendre. Les équipes pédagogiques ont rythmé les cours avec des rendus quotidiens pour permettre de suivre régulièrement les progrès réalisés. Elles veillent également à la connexion des étudiants à la plateforme. En cas d’absence, elles relancent par téléphone l’étudiant ou sa famille. En cette période difficile pour tous, ce suivi, bien que chronophage, est essentiel et efficace pour permettre à nos étudiants de rester mobilisés. Ce lien traduit la volonté de l’ESVE de suivre chaque étudiant pour l’aider à se donner les moyens de réussir.

Via Moodle, les premières années BTS « management commerce opérationnel » et « commerce international » ont également passé, en mode formation-action et mode projets, une certification « Marketing numérique » des ateliers Google (75 % de certifiés). Cette certification, reconnue au niveau européen, étant conçue initialement pour une formation à distance, elle semblait particulièrement pertinente dans le contexte actuel.  L’outil d’e-learning a montré également tout son potentiel pour le suivi d’un projet de création de site e-commerce via le CMS WordPress.

Aujourd’hui, la plateforme compte une quarantaine de cours et les équipes pédagogiques sont fières d’avoir pu déployer le e-learning à cette échelle même si elles continuent d’apporter des améliorations au projet. Cet engagement traduit l’objectif qu’à toujours mis en avant l’école comme l’explique son directeur, Jean-Jacques Poulain :

« L’ESVE a toujours eu l’objectif de donner aux étudiants les moyens de réussir professionnellement en travaillant et upgradant les apprentissages. Face aux événements exceptionnels (grèves, confinement…) qui empêchent les étudiants de venir sur le campus, l’école s’adapte et propose un processus pédagogique numérique innovant et efficace, en lien avec son corps professoral. »

Photo by Wes Hicks on Unsplash    

Brochure Contact Candidature